ALLIANCE BACK LIFT

Harnachement Elévateur - Tenseur du dos de Musculation et de Conduite du Cheval

Principe de fonctionnement

CONSEQUENCES SUR LA LOCOMOTION

<< retour à la page menu Principe


Comme l'homme, le cheval utilise majoritairement la progression par chute en avant (économique) par bascule de sa masse en avant de ses aplombs ("Pente") - figure 6A. Le redressement de cette "pente" l'amène à la PROPULSION DYNAMIQUE par action musculaire - figure 6B. Cette locomotion "de puissance" (qui lui est très naturelle mais peu utilisée) fait appel à la poussée du dos, prolongé du bassin, ainsi qu'à la mise en oeuvre de la motricité auxiliaire des antérieurs (propulsion 4 x 4).

Les antérieurs, dont le rayon de fonctionnement est grandi, s'étendent davantage vers l'avant. Leur foulée, plus ample, est nécessairement plus lente. L'encolure se fixe, pour résister efficacement aux tractions alternatives des muscles moteurs des épaules - figure 3 (A et B).
Les postérieurs, avancés et fléchis, s'étendent plus loin en avant, s'accordant au jeu des antérieurs. La poussée du bassin (bras de levier supplémentaire) allonge le temps d'oscillation des membres, entraînant des CADENCES LENTES : caractéristiques de la locomotion puissante (ou athlétique).



Les muscles du dos, moteurs du bassin, fonctionnent alternativement en contraction et en extension, sans contractures parasites (confort mutuel des antagonistes).

Redressé dans le plan vertical par la flexion de tout son dos, le cheval pousse plus également des quatre membres (rectitude, puissance, motricité).

La plus grande extension des membres vers l'avant rapproche latéralement le poser des pieds (tendance à une seule piste). L'instabilité supérieure qui en résulte est favorable à la vitesse, à la maniabilité (direction). Les tourners sont "cylindriques", le cheval s'incurvant au garrot.


A l'obstacle, le cheval aborde :
- grandi, donc plus léger devant : les épaules "montent" davantage.


- le dos-rein, ployé, se détend plus puissamment : projection et couverture (trajectoire plus longue sans nécessité de vitesse acquise).


- les postérieurs, plus engagés et fléchis, se détendent davantage : passage aisé de la croupe.

Les ralentissements sont "disponibles" en permanence (locomotion horizontale et possibilité d'intervention des postérieurs loin en avant).



ALLIANCE BACK LIFT
Sous licence d'exploitation : Michel RAFFIT (1994)
2, route de Chevreuse 78490 BAZOCHES SUR GUYONNE
Tel : 06 25 24 21 32